Après le Pérou puis le Mexique, Stambia s'attaque au Brésil.

A la manœuvre, on trouve Luis Villanueva Peyre, un franco-péruvien dont le parcours professionnel épouse celui de l'informatique.

Son portrait et sa vision pour l'année à venir.

Le parcours de Luis Villanueva Peyre, directeur de la filiale LATAM de Stambia basée au Pérou, est celui d'un autodidacte.

Après une enfance et une scolarité à Lima, il arrive en France en 1979. A 19 ans, le bac en poche, il entreprend à l'université de Montpellier des études de biologie et découvre l'informatique "de façon accidentelle mais passionnelle".

Luis Villanueva Peyre - directeur de la filiale LATAM de Stambia

Dans les années 80, c'est la grande envolée de la micro-informatique pour tous et le franco-péruvien se forme sur le tas à la faculté. Cette accumulation de connaissances lui ouvre les portes d'un premier prestataire, Atya Informatique.

Il est propulsé ingénieur logiciel dans les environnements grands systèmes (Cobol CICS, MVS…). Et c'est déjà l'appel du large. Pendant deux ans, il lance la filiale espagnole d'une autre société de services, ELS.

Luis Villanueva Peyre passera les années 90 au Pérou en évoluant toujours dans l'univers IT. En 2000, il traverse de nouveau l'Atlantique et se forme à un ETL promis à un bel avenir édité par le lyonnais Sunopsis.

C'est dans cette société qu'il rencontre Fabien Bruder, futur cofondateur de Stambia. Sunopsis est rachetée en 2006 par Oracle, qui renommera sa technologie ODI (Oracle Data Integrator).

Les chemins des deux hommes se séparent. La connaissance acquise chez Sunopsis permet à Luis Villanueva Peyre de devenir architecte technique pour les solutions de business intelligence (BI). Embauché à ce titre par HP, il couvre une vingtaine de pays de la zone EMEA et multiplie les voyages.. Pour des raisons familiales, il rentre au Pérou.

Luis se rappelle alors au bon souvenir de Fabien quand il s'agit de créer Stambia LATAM en 2017. "Technicien bavard" et connaissant parfaitement le marché local, Luis a le profil idoine.

"Partir de zéro dans une région et imposer une marque prend beaucoup de temps, se souvient-il. Il faut franchir les étapes au fur et à mesure en multipliant les actions marketing et en engrangeant les références."

Après un long travail d'incubation qui commençait à porter ses fruits, 2020 devait être l'année de la concrétisation pour Stambia en Amérique du Sud. "La pandémie est venue freiner cet élan. Mais ce n’est que reculer pour mieux sauter !".

Des ventes doublées depuis le début de la crise

En effet, en dépit du contexte, Stambia a fait mieux que résister avec un doublement des ventes depuis le début de la crise sanitaire. "Nous proposons un produit anticyclique, poursuit Luis Villanueva Peyre.

En période de crise, les entreprises doivent continuer à innover tout en réduisant leurs coûts. La technologie Stambia est perçue comme un accélérateur de projets. Par ailleurs, certains acteurs comme les sociétés d'assurance ou les sociétés de la grande distribution ne peuvent pas s'arrêter."

Parmi ses références, l'éditeur compte Pacifico, le premier assureur au Pérou, et Prima AFP, le premier gestionnaire de prévoyance ainsi que l'opérateur de téléphonie Telefonica Pérou ou le distributeur Grupo Effectiva.

Le projet de ce dernier est particulièrement intéressant compte tenu des défis technologiques à relever. Stambia a permis d'interfacer sa plateforme commerciale qui dessert 300 magasins avec SAP. Les échanges temps réel entre les deux environnements se font par web services.

Après la création il y a un an et demi d'une filiale au Mexique, où les premières références commencent à se bousculer, Stambia compte désormais s'attaquer au Brésil. Deux marchés massifs dépassant respectivement les 126 et 210 millions d'habitants. Le marché mexicain est particulièrement dynamique et profite de sa proximité avec les Etats-Unis. Le Brésil garde tout son potentiel en dépit du contexte économique, sanitaire et politique.

"A l'inverse, les petits pays d'Amérique latine sont purement consommateurs, ils ne produisent pas de technologies, poursuit l'expert. Seules les marques étrangères à forte notoriété sont établies. Il y est plus difficile de percer mais, en contrepartie, la concurrence y est moins exacerbée."

Luis Villanueva Peyre s'appuie sur une équipe composée d'un ingénieur commercial et, pour la phase d'avant-vente et le support technique, de deux architectes solution. Il dispose aussi d'un solide réseau de partenaires locaux ou internationaux. GFI est ainsi solidement implanté au Mexique et au Pérou, et Keyrus au Brésil.

En 2020 le déploiement de Stambia en Amérique du Sud était sur le point d'être accéléré, mais la crise sanitaire a joué des tours aux plans bien ordonnés de Luis. 2021 devrait être finalement, selon cet invétéré optimiste, l'année de concrétisation de tous les efforts fournis depuis trois ans.

 

A propos de l'auteur : 

Luis Villanueva Peyre - Stambia

Avec une Maitrise de Gestion et un Master en Etudes Internationales à la Sorbonne, Luis Villanueva occupe le poste d'Americas Operation Manager chez Stambia depuis 2017.

Bénéficiant de plus de 25 ans d'expérience dans l'industrie informatique, dont 15 ans dans la conception de solutions de gouvernance de données et de Business Intelligence pour des entreprises dans tous les secteurs de l'industrie

Luis a été responsable de la réalisation de projets dans toutes les phases du cycle de vie d'engagement: Du développement de business cases, la réponse aux appels d’offre jusqu’à la mise en œuvre des solutions de BI et Intégration de données.

Luis rejoint Stambia en 2017 après un passage de 7 ans chez HP société pour laquelle il est intervenu sur des projets dans plus de 10 pays qui vont du Moyen Orient, Afrique, Europe jusqu'en Amérique du Nord et du Sud..

Luis Villanueva Peyre passera les années 90 au Pérou en évoluant toujours dans l'univers IT. En 2000, il traverse de nouveau l'Atlantique et se forme à un ETL promis à un bel avenir édité par le lyonnais Sunopsis. C'est dans cette société qu'il rencontre Fabien Bruder, futur cofondateur de Stambia. Sunopsis est rachetée en 2006 par Oracle, qui renommera sa technologie ODI (Oracle Data Integrator). Les chemins des deux hommes se séparent.

Abonnez-vous à la newsletter Stambia

Chaque mois, recevez la newsletter avec nos meilleurs articles !

Remplissez simplement ce formulaire pour recevoir notre newsletter mensuelle Stambia. Je comprends qu’en m’abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désinscrire.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.